Comment choisir un matelas contre le mal de dos ?

Les douleurs cervicales (haut du dos), dorsales (milieu du dos, plus rare) ou lombaires (bas du dos), bon nombre de personnes en souffre. Elles peuvent provenir d’efforts excessifs comme le port répété de charges lourdes, de mouvements brutaux, de défauts de posture, de tensions musculaires liées à un stress ou de la malformation de la colonne vertébrale. Mais, elles peuvent également avoir une source bien plus simple comme la qualité du matelas. Comment bien choisir son matelas pour éviter le mal de dos ?

Choisir un matelas confortable, ferme, ni trop mou, ni trop dur

Votre matelas doit être ferme sans être trop dure. Le matelas doit être choisi selon son accueil et son soutien. Un matelas trop rigide ne permettra pas de maintenir convenablement la colonne vertébrale alignée. Par contre, un matelas à la fois ferme et moelleux permet de maintenir la colonne vertébrale dans un alignement. Les points de pression, au niveau des hanches, des lombaires et des épaules s’enfonceront naturellement dans le matelas. Ce qui va permettre au corps de récupérer, et au dos de se relâcher et d’être complètement détendu. Précisons que le niveau de fermeté dépend également de votre morphologie et de la position dans laquelle vous préférez dormir. Ainsi, une personne de forte corpulence devra opter pour un matelas plus ferme. Si vous dormez sur le côté, vous aurez besoin de plus de souplesse.

 

Trouver la composition idéale pour votre matelas

La composition du matelas est essentielle pour maintenir un bon niveau de fermeté et de confort. Plusieurs compositions sont disponibles à laboutiquedudosCertaines matières nobles comme le coton, le lin, la soie ou la laine offrent plus de fermeté et d’épaisseur au matelas. Ces matières naturelles ou artificielles sont idéales et se complètent pour dormir sur un matelas naturel et confortable. En général, en utilisant plusieurs matériaux combinés, le matelas est plus épais, plus ferme, et de meilleure qualité. La mousse à mémoire est un bon matériau à envisager pour le choix de votre matelas. En effet, c’est un matériau anti-pression idéal pour soulager les points de pression. Cela permettra d’envelopper les courbes de votre corps et absorber les points de pression au niveau des lombaires. Le latex quant à lui est une matière alvéolée qui procure une bonne aération du matelas. C’est l’idéal pour les personnes qui ont chaud et qui transpirent la nuit. Le latex permet d’avoir des zones de conforts allant de 3, 5 à 7 zones. Les matelas à ressorts ensachés sont eux aussi des alliés pour le mal de dos. Chaque ressort est enveloppé dans un sachet en tissu et maintient efficacement votre corps.

 

Trouver les dimensions adaptées à votre taille

Choisir la bonne taille de matelas, c’est indispensable pour lutter contre le mal de dos. En effet, plus le corps est lourd, plus le matelas s’enfonce sous le poids du dormeur. Si vous mesurez moins de 1,80 m, une longueur de matelas de 190 cm peut vous suffire sans que vos pieds dépassent le lit. La taille standard d’un matelas 1 personne est de 90×190 cm. Le matelas standard pour deux personnes est de 140×190 ou 200 cm. Le matelas de 160×200 cm est idéal pour les couples. Mais, on trouve également le matelas king size mesurant 180 cm de large qui offre une véritable indépendance, surtout pour ceux ayant une forte corpulence.

 

Quelle épaisseur pour un matelas mal de dos ?

Les matelas adultes de moins de 14 cm sont à proscrire. Le matelas sera trop fin et provoquera des douleurs de dos au dormeur. Une épaisseur de 14 à 16 est conseillée comme couchage d’appoint ou pour un lit d’enfant, mais il sera très peu confortable pour un adulte, dont le poids est plus important. Les matelas de 25 cm ou plus sont considérés comme du haut de gamme. Ils offrent généralement un grand confort et sont fabriqués avec des matériaux plus prestigieux qui amortissent bien les mouvements durant la nuit. Choisir la bonne dimension, c’est important. Mais n’oubliez pas que votre couchage doit pouvoir tenir aisément dans l’espace de votre chambre.

Laisser un commentaire