Quelle est l’heure idéale pour aller dormir et avoir un sommeil réparateur ?


lecture en 4 minute(s)

Face aux nombreuses théories sur le sommeil, on ne sait plus trop où donner de la tête pour savoir quelle est l’heure idéale pour aller dormir. Le but étant de bien dormir pour être en forme le lendemain, il est essentiel de se pencher sur le rythme qu’il convient d’avoir et les idées reçues que l’on doit définitivement écarter.

Existe-il une heure idéale pour aller dormir ?

Malgré les théories toute faites qui disent que l’on doit impérativement bénéficier de 8 heures de sommeil et être au lit avant les douze coups de minuit, il faut partir du principe qu’il n’existe pas de règle unifiée qui nous permet d’arrêter une heure idéale pour aller dormir.

En effet, l’obtention d’un sommeil réparateur se fait suivant l’horloge biologique de chaque personne, cette dernière influant sur les moments d’éveil et de sommeil d’un individu à l’autre et déterminant l’heure idéale de dormir pour chacun de nous.

De même, l’horloge biologique agit aussi suivant différents facteurs allant des activités physiques effectuées dans la journée et de la lumière dans laquelle on baigne jusqu’au taux de certaines hormones dans notre organisme telles que la mélatonine.

Enfin, l’heure idéale pour aller dormir sera encore fonction de la durée d’éveil d’une personne durant la journée. On parle alors de pression du sommeil qu’il faudra apprendre à réguler par les siestes et les séances de luminothérapie, efficaces pour induire l’éveil.

Quels facteurs sont à prendre en compte pour un sommeil réparateur ?

Au vu de ces différents paramètres, il est inutile de s’imposer des heures strictes pour rejoindre votre lit, car l’heure idéale pour vous ne sera pas forcément celle de votre conjoint.

Pour la cibler, il est conseillé d’établir son calendrier du sommeil en effectuant un suivi de nos heures de coucher, d’endormissement et de levée pendant une période de 15 jours jusqu’à 1 mois. Il permettra d’établir la moyenne des heures que l’on aura passé à dormir et qui sera le principal facteur permettant d’arrêter l’heure idéale pour se coucher.

En sachant la moyenne de notre temps de sommeil, on peut calculer l’heure à partir de laquelle notre horloge biologique sonne l’heure du coucher. Ensuite, afin d’intégrer à ce rythme l’heure idéale à adopter pour garder la forme, il faudra aussi faire un petit état de notre état physique au fur et à mesure de l’établissement du calendrier.

De cette manière, vous saurez à quelle heure dormir pour se réveiller en forme le lendemain ou au moins quelle limite respecter pour ne pas être somnolente toute la journée et ne pas accuser une baisse de forme.

Quel élément décisif : la durée ou la qualité du sommeil ?

A la question de savoir si l’établissement de l’heure idéale pour aller dormir doit se focaliser sur la durée ou la qualité du sommeil, cette dernière semble être l’objectif à prioriser.

En effet, partant du principe qu’il ne faut aller se coucher que lorsqu’on a sommeil, se précipiter d’aller au lit ne fera que rallonger la durée utile pour arriver à l’endormissement. Le mieux est de capter les signes physiques qui disent que l’on doit aller dormir et seulement à partir de là, commencer un rituel que l’on prendra soin de respecter.

Vous pouvez aller vous doucher, brosser vos dents et enfiler votre pyjama, puis commencer votre premier cycle de sommeil.

Si le sommeil ne vient pas, c’est que l’horloge biologique n’a pas encore ordonné le début du cycle. Attendre en faisant quelques activités et en sortant du lit ne doit alors pas être pris comme un mauvais réflexe.

Au final, la bonne heure pour aller dormir est différente d’un individu à un autre et dépend essentiellement de son horloge biologique. La respecter en écoutant son corps s’avère donc être la solution la plus efficace pour profiter au mieux de ses nuits de sommeil.