Pourquoi utiliser une taie d'oreiller ?


lecture en 2 minute(s)

La taie d’oreiller constitue le tissu que l’on utilise pour envelopper l’oreiller. Ce tissu peut être de la soie, du coton, du lin…, être de couleur unie ou à motifs et se révèle ainsi être un élément incontournable de la parure de lit tant par ses fonctions hygiéniques qu’esthétiques. On vous en dit un peu plus dans les lignes qui suivent :

A quoi sert la taie d’oreiller ?

La taie d’oreiller permet tout d’abord de dormir sur un oreiller propre et dénué de saletés. Il peut s’agir de poussières, d’allergènes, de bactéries, de résidus d’aliments… A cela s’ajoute encore la sueur que l’on évacue durant le sommeil ainsi que la pollution ambiante.

Qu’on le veuille ou non, notre taie d’oreiller finit toujours par accumuler de nombreuses substances néfastes pour la santé de notre peau, qu’il s’agisse de notre visage, de notre cou, notre décolleté. Une taie d’oreiller sale finit aussi par contaminer nos cheveux.

Le rôle hygiénique de la taie d’oreiller est particulièrement salutaire pour les personnes souffrant d’acné ou d’autres éruptions cutanées dues à une peau grasse, sensible, réactive…

Ainsi donc, on comprend toute l’importance d’un entretien régulier de la taie d’oreiller. On en parle un peu plus dans les lignes suivantes.

Il ne faut pas non plus oublier le rôle esthétique joué par la taie d’oreiller. En jouant avec les couleurs et les motifs disponibles sur le marché, la taie d’oreiller devient un élément décoratif incontournable pour votre intérieur.

Pour un rendu harmonieux, il est alors conseillé de choisir des taies d’oreiller de même motif que la housse de couette.

De quelle matière doit-être la taie d’oreiller ?

La taie d’oreiller en soi se pose actuellement comme la tendance surtout qu’elle est réputée aider à la régénération cellulaire de la peau étant donné sa richesse en nutriments tels que les protéines et les acides aminés. Ces derniers assurent aussi une hydratation cutanée optimale.

Contrairement à d’autres matières, la soie donne aussi à la taie d’oreiller une douceur infinie qui empêche les frottements et donc l’altération de la peau. La soie est également dotée de propriétés hypoallergéniques et antibactériennes ce qui fait qu’elle protège des acariens ou encore des champignons.

On apprécie aussi la soie par le fait que contrairement au coton, elle n’absorbe pas nos crèmes de soin. On peut donc dormir tout en profitant de tous les bienfaits de nos soins pour la peau.

La soie permet aussi d’’éviter les traces d’oreiller lorsqu’on se réveille le matin. Elle permet encore de ralentir l’apparition des rides.

On notera également que la soie est meilleure pour les cheveux étant donné qu’elle empêche l’électricité statique qui les rendent difficiles à coiffer et qui leur prive de leur douceur. Une taie d’oreiller en soie vous promet au contraire des cheveux lisses et faciles à soigner. Ils sont aussi moins fragilisés et donc il y a moins de risque de les voir chuter.

Son seul défaut est de craindre le lavage à la machine. Le plus souvent, elle doit également être lavée à une température n’excédant pas 30°, ce qui n’est pas suffisant pour venir à bout des bactéries. Heureusement, la soie présente des propriétés antibactériennes.

A ceux qui préfèrent se cantonner à la taie d’oreiller en coton, on dira que la matière a toujours le mérite d’être encore d’origine naturelle et de laisser circuler l’air.

Le lin constitue aussi une option à prendre étant donné ses propriétés thermorégulatrices. Il vous offrira de la fraicheur en été et de la chaleur en hiver. Il permet une meilleure ventilation ce qui assurera des nuits sans trop de transpiration.

Grâce à sa capacité à garder notre température optimale, le lin est l’allié des personnes qui veulent avoir un bon sommeil et qui n’aiment pas les réveils nocturnes. Il n’y a donc pas de raison de s’en priver concernant la taie d’oreiller.

Dans tous les cas, l’essentiel est d’opter pour une matière naturelle, car elle présente moins de danger pour la santé et permet de garder un minimum de confort.

Comment l’entretenir ?

Une taie d’oreiller se change de façon régulière. On prendra alors soin de le laver correctement. N’oublions pas qu’il s’agit d’un élément qui se colle à notre visage en moyenne 8h par jour.

Il est aussi conseillé de changer de taie d’oreiller au même rythme que l’on lave nos cheveux étant donné que la saleté que ceux-ci accumulent va se transférer sur la taie d’oreiller et feront que les cheveux deviennent gras.

Pour les personnes qui enfilent un pyjama en allant se coucher, la fréquence pour se laver les cheveux sera au minimum d’une fois toutes les deux semaines.

Par contre, pour les personnes qui aiment entrer dans leur lit sans s’encombrer de vêtements ou qui y laissent souvent des résidus d’aliments ou encore qui élèvent un chat dans la maison, on prendre soin de respecter au moins un lavage par semaine.

Pour ce qui est du mode de lavage de la taie d’oreiller, on respectera une température minimum de 60 ° afin de s’assurer que l’entretien élimine bien les bactéries. Cette règle s’appliquera toutefois tant que la matière choisie le permet.