Matelas ferme ou mi-ferme ? Comment choisir ?


lecture en 4 minute(s)

Les médecins et spécialistes de la santé et du bien-être sont unanimes sur le fait qu’une bonne nuit de sommeil vous maintient à l’abri de plusieurs maux. À contrario, tout dysfonctionnement à ce niveau peut avoir plusieurs répercussions sur l’organisme. Aussi, apparaît-il primordial au regard de ces informations de disposer d’une bonne literie.

Cependant, le choix d’un matelas n’est pas forcément évident lorsqu’on tient compte de la diversité de modèles qui existent sur le marché. Entre matelas en latex, à ressorts, en mousse, à mémoire de forme ou encore matelas ferme ou mi-ferme, l’utilisateur se retrouve bien souvent dans l’embarras de choix.

À ce propos, notre rédaction a décidé de vous donner un coup de main. Ainsi, en abordant la thématique du meilleur matelas entre les modèles fermes et mi-fermes, nous n’avons de prétention que celle d’aider chacun à trouver le matelas qui lui convient.

Des différences entre ces deux sortes de matelas aux différents types proposés, en passant par les critères à prendre en compte pour réussir son choix, nous avons fait toute la lumière sur les matelas fermes ou mi-fermes.

 

Matelas ferme ou mi-ferme : c’est quoi ?

Un matelas se compose d’un accueil (élément visible) qui reçoit le corps et d’une âme (élément invisible) qui en assure le soutien. Lorsqu’on parle de matelas ferme ou mi-ferme, on fait référence en réalité à la densité (matelas en mousse et en latex) ou au nombre de ressorts (matelas à ressorts) au niveau de l’âme même du matelas. Ainsi, un matelas ferme peut bien disposer d’un accueil moelleux pour contraster un peu avec le soutien ferme de sorte à procurer à l’utilisateur tout le confort dont il a besoin.

En matière de densité, il n’y a pas vraiment de normes précises à respecter. Dans le cas d’un matelas en mousse ou en latex, la densité varie de 25 kg/m3 à 85 kg/m3. Plus importante est la densité, plus résistante est la matière, et moins elle est exposée aux aléas du temps.

Les matelas à ressorts disposent en général d’un soutien ferme. On distingue deux variétés : biconiques et ensachés. Dans ce cas, l’utilisateur est libre de décider du degré de fermeté du matelas. Cependant, les modèles ensachés proposent le plus souvent un soutien qui va de ferme à très ferme.

Ainsi, les marques en concurrence sur le marché proposent des degrés de fermeté différents en fonction des types de matelas. Cela dit, la plupart des modèles proposent généralement un soutien oscillant entre ferme et mi-ferme.

 

Les différents types de matelas

Il existe plusieurs types de matelas dans le commerce. Du matelas en mousse au matelas en latex, en passant par le matelas à mémoire de forme, c’est autant d’options qui sont disponibles, quels que soient votre forme et votre gabarit. Toutefois, à chaque matelas correspond en réalité un niveau de fermeté. Ainsi, il apparait utile de disposer en amont de ce type d’informations avant de se mettre à rechercher son matelas.

Le matelas en mousse allie généralement confort et fermeté. Il en existe plusieurs variétés : en mousse polyuréthane, en mousse haute résistance (HR), à mémoire de forme, etc. La mousse propose généralement un niveau de fermeté relativement moyen, même si elle possède l’avantage d’être résistante. Pour disposer d’un matelas en mousse ferme ou mi-ferme, il faudrait rechercher un modèle avec une densité d’au moins 40 kg/m3.

En matière de fermeté, il faut surtout compter avec le type de matelas en latex. On distingue deux variétés sur le marché : le latex d’origine naturelle et le latex synthétique (avec mousse alvéolaire). C’est un matelas qui propose un confort optimal, en raison d’une part de son élasticité et d’autre part de son degré de fermeté. En effet, le latex est un matériau qui dispose d’une grande capacité d’adaptation. Néanmoins, au regard de sa très forte densité (65 à 85 kg/m3), on peut, à terme, se poser des questions sur son caractère pratique.

Avec un matelas à ressorts, il est également possible de gagner énormément en fermeté. L’offre des fabricants porte sur des modèles fermes (matelas à ressorts biconiques) ou très fermes (matelas à ressorts ensachés). Par conséquent, ils assurent un soutien assez important au quotidien. Cependant, malgré la fermeté qui les caractérise, la plupart des modèles garantissent à l’utilisateur un maximum de confort et un moelleux extrême.

Il existe bien encore d’autres types de matelas du fait de la modélisation des techniques comme le matelas gonflable. Ce type de matelas est équipé d’une technologie particulière dénommée « dropstitch », destinée à le rendre parfaitement raide à l’instar des matelas classiques. Il s’agit en réalité d’un matelas d’appoint qui assure au dormeur un soutien véritable au niveau de la colonne vertébrale.

 

Quel type de matelas pour quel gabarit ?

Dans le choix d’un matelas, il est indispensable de tenir compte de sa corpulence. En effet, c’est votre poids qui va déterminer le degré de fermeté du matelas. Un matelas adapté est un matelas qui convient non seulement à la morphologie, mais également au poids du dormeur. Dans ces conditions, les spécialistes proposent quelques pistes.

Les personnes qui affichent des références plus ou moins standards peuvent librement opter pour un matelas ferme ou mi-ferme en fonction de leurs besoins (confort, habitude de couchage, etc.). En revanche, celles qui possèdent un grand gabarit (taille et poids) doivent nécessairement privilégier les matelas fermes pour favoriser une bonne répartition du poids et un parfait équilibre. Les personnes de petite taille devraient partir sur des modèles qui offrent une densité plus faible.

Cependant, le choix d’un matelas ne dépend pas que de la morphologie de l’utilisateur. Un lit trop ferme n’est pas forcément adapté aux personnes souffrant de mal de dos chronique. Inversement, un lit trop souple ne permet pas un alignement avantageux du corps au niveau de la colonne vertébrale. Pour savoir ce qui vous convient vraiment, il est nécessaire de l’essayer avant de l’acheter. Étant parfaitement conscientes des enjeux, certaines marques proposent même une option d’essai sur une certaine durée. Il ne tient donc qu’à vous de choisir les meilleures garanties qui s’offrent à vous sur le marché.

 

Mal de dos : quel type de matelas choisir ?

La taille et le poids sont des critères de choix absolument indispensables quand il s’agit d’acheter un matelas. Toutefois, ils ne sont pas toujours suffisants dans certains cas. Un choix judicieux tient compte également de l’état de santé général. Ainsi, si vous souffrez d’un mal de dos chronique, vous avez tout intérêt à opter pour la meilleure option possible. Cela est d’autant plus pertinent quand on sait qu’un matelas peut être aussi à l’origine d’une douleur musculaire.

On comprend tout de suite les raisons qui poussent autant de spécialistes à réaliser des études dans ce sens. D’aucuns affirment qu’une mauvaise literie rend sensible aux douleurs, tandis que d’autres attirent plutôt l’attention sur l’utilité d’une literie neuve.

Dans toutes les théories qui sont exposées, on retient essentiellement trois choses : le degré de fermeté, les caractéristiques et le type de matelas. En matière de fermeté, le mot d’ordre est : ni trop mou, ni trop dur. Un matelas ferme n’est pas forcément la solution lorsqu’on souffre de douleurs au niveau du dos. Dans certains cas, il peut même favoriser un accroissement de la douleur par une augmentation des points de pression du corps.

L’usage du futon est donc déconseillé à plus d’un titre. De ce fait, il apparait primordial de faire le choix d’un matelas qui propose un degré de fermeté situé dans la moyenne. Les modèles mi fermes peuvent être une option envisageable. Mais, attention à bien procéder à la comparaison des degrés de fermeté entre deux ou plusieurs modèles.

À l’instar du degré de fermeté, les dimensions du matelas sont très importantes. Un format trop petit n’est pas adapté aux personnes qui souffrent de mal de dos. Il faut miser sur les modèles entre 160 et 180 cm pour un meilleur confort. Aussi, l’option de régulation de la température peut-elle participer à la qualité du sommeil. Certaines matières comme le coton et la laine sont à privilégier surtout quand on ressent des douleurs au dos. Elles assurent beaucoup mieux les échanges thermiques.

Par ailleurs, le type de matelas joue un grand rôle dans le choix d’un modèle spécifique, en l’occurrence pour soigner les affections comme le mal de dos. Le matelas en latex et le matelas à ressorts disposent généralement tous deux d’un degré de fermeté assez important. Toutefois, ils possèdent d’autres atouts : qualité d’aération, durabilité, etc. La mousse quant à elle fournit des prestations différentes en fonction de sa densité. Vous avez le choix entre les mousses à haute résilience et celles à mémoire de forme.

En définitive, l’expérience de couchage est rendue optimale grâce à la convergence de plusieurs facteurs. Cela dit, au-delà de toutes les théories qui sont exposées pour vous permettre de choisir entre matelas ferme et mi-ferme, c’est la sensation de confort qui compte véritablement. Si vous essayez un matelas et qu’il vous parait réunir tous les critères que vous voulez, c’est qu’il est probablement le bon. Néanmoins, passé cette première impression, il est essentiel de vérifier l’alignement correct de toutes les parties du corps.